19/05/2016

Maitre de cérémonie

Le maître de cérémonie est le véritable chef d’orchestre des obsèques : il accompagne la famille pendant le convoi et jusqu’à la fin des obsèques.
Formation éligible au Compte Personnel de Formation (CPF) : code 130495

Description du poste
Il doit se présenter à la famille, la placer ainsi que l’assistance sur le lieu de la cérémonie, assister les officiants religieux s’il y en a, et coordonner les déplacements des différents acteurs de la cérémonie (porteurs, chauffeurs, officiants, etc.). Dans le cas des cérémonies civiles (sans passage par un lieu de culte), c’est le maître de cérémonie qui assurera la commémoration du défunt avec la famille si elle en exprime le souhait.
Au cimetière, c’est lui qui propose à la famille de se recueillir autour du cercueil, il peut aussi lire des textes choisis par la famille.
Le maître de cérémonie remet ensuite à la famille les cartes de condoléances et les papiers officiels (acte de décès, livret de famille) et prend congé à la fin de la cérémonie.
À l’embauche, le salaire minimum d’un maître de cérémonie est de 1 411,97 €.
Comment devenir maitre de cérémonie?
Le futur maître de cérémonie doit suivre une formation diplômante définie par le décret n° 2012-608 du 30 avril 2012, suivie d’un stage pratique obligatoire de 70 heures et d’un examen, validant ou non le diplôme.
Il s’agit de la formation de préparation au diplôme Maître de cérémonie englobant 70 heures de formation, le stage pratique et l’examen final.
Il peut ensuite choisir de compléter sa formation afin de devenir agent d’accueil des familles ou encore assistant et conseiller funéraire et ainsi, évoluer au sein de l’entreprise.

Objectifs de la formation
Préparation à l’examen pour le diplôme de maître de cérémonie (Art. D. 2223-55-2 et s. du CGCT)

Formation éligible au Compte Personnel de Formation (CPF) : code 130495

Moyens pedagogiques

Projections de présentations, d’exercices et de vidéos
Cas pratiques, QCM, jeux de rôles
Visite sur site des équipements funéraires
Remise d’un support pédagogique recouvrant tout le programme obligatoire

DUREE
70 heures soit 10 jours de formation théorique (7heures/jour)
70 heures de formation pratique dans un établissement funéraire

Contenu

Hygiène, sécurité et ergonomie
Législation et réglementation funéraire
Psychologie et sociologie du deuil
Pratiques et rites funéraires
Conception et animation d’une cérémonie
Encadrement d’une équipe

Sanction de la formation :

Formation théorique : examen en vue de l’obtention du diplôme de maître de cérémonie (épreuve écrite de 60 questions et entretien individuel de 15 mn avec le jury).
Formation pratique : évaluation du stage obligatoire de maître de cérémonie.
Attestation de présence délivrée par le centre attestant que le stagiaire a suivi la totalité de la formation obligatoire.

Interview de Mylène, 41 ans,
Maître de cérémonie depuis un an
(Pompes funèbres L’Autre Rive à Paris).
• Qu’est-ce qui vous a conduit à exercer ce métier ?
C’est un choix. Avant, pendant plus de vingt ans, j’ai travaillé dans le scolaire comme chef d’établissement. Au cours de ma carrière, j’ai eu à accompagner des deuils difficiles (des parents qui perdent un enfant par exemple) et ce que l’on proposait en termes de commémoration funéraire m’a interpellée. J’ai donc voulu voir si je pouvais faire changer les choses.

• Par quelle voie y êtes-vous parvenue ?
Je suis tombée sur une annonce de M. CONFINO qui spécifiait vouloir travailler autrement. Ça m’a plu tout de suite et j’ai été engagée en tant qu’assistante et conseillère funéraire et maître de cérémonie. J’ai donc passé une formation de niveau 6 afin de connaître un maximum de choses sur ces métiers difficiles.

• Quelles satisfactions en retirez-vous ?
J’adore travailler au sein de cette entreprise aux méthodes innovantes. J’estime donc avoir fait le bon choix : j’accompagne les familles de leur entrée dans notre agence jusqu’à la toute fin. Certaines familles reviennent même nous voir, d’autres sont devenues des amies, c’est très agréable de construire des rapports avec les gens ! Ce que j’aime aussi, c’est me rendre compte de toute l’humanité qu’il y a dans des moments très pénibles. C’est une véritable ouverture sur le monde.

• Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un voulant devenir agent d’accueil des familles ?
Je lui conseillerais de bien être au point en ce qui concerne la gestion et la médiation dans les conflits ainsi qu’en psychologie du deuil. Il faut être capable de hiérarchiser les urgences et de s’organiser rapidement. Il faut également posséder une bonne capacité d’adaptation : pour chaque personne la situation est différente et il ne faut surtout pas hésiter à s’impliquer. Le maître de cérémonie est en quelque sorte le tuteur de la famille pendant les obsèques, nous devons être là pour qu’elle s’appuie sur nous tout en sachant évacuer cette pression.