19/05/2016

Agent d’accueil des familles

L’agent d’accueil des familles assure l’accueil téléphonique et physique des familles. Il assure également la vente et la mise en valeur des articles funéraires vendus par l’entreprise.
Description du poste
L’agent d’accueil des familles assure l’accueil téléphonique et physique des familles. Il s’occupe également de la vente et de la mise en valeur des articles funéraires vendus par l’entreprise.
• Accueil des familles : accueillir et informer la famille sur l’organisation des obsèques.
• Vente : l’agent d’accueil des familles doit mettre en place les articles funéraires dans la pompe de façon à les mettre en valeur, pour que les familles les achètent. C’est lui qui s’occupera de la vente de ces articles.

À l’embauche, le salaire minimum d’un agent d’accueil des familles est de 1 424,00 € brut par mois.
Comment devenir agent d’accueil des familles?
Le futur agent d’accueil doit suivre une formation définie par le décret n° 95-653 du 9 mai 1995, correspondant au niveau 3, soit 40 heures de formation.
Il peut ensuite choisir de compléter son parcours par des formations complémentaires, afin de pouvoir devenir Conseiller funéraire, par exemple.

Objectifs de la formation
Le stagiaire sera capable de :

Accueillir, renseigner les familles
Présenter les corps en chambre funéraire
Identifier les besoins des clients
Assurer la vente d’articles funéraires
S’inspirer des conseils fournis pour l’aménagement d’une vitrine
Effectuer des travaux d’ordre administratif

Moyens pedagogiques

Projections de présentations, d’exercices et de vidéos
Cas pratiques, QCM, jeux de rôles
Visite sur site des équipements funéraires
Remise d’un support pédagogique recouvrant tout le programme obligatoire

DUREE
40 heures soit 5 jours de formation (8 heures/jour)

Contenu

Législation et réglementation funéraires
Hygiène et sécurité
Psychologie et sociologie du deuil

Sanction de la formation :

Attestation de présence délivrée par le centre attestant que le stagiaire a suivi la totalité de la formation obligatoire.

Interview de Karine, 24 ans,
Agent d’accueil des familles depuis trois ans.
• Qu’est-ce qui vous a conduit à exercer ce métier ?
C’est en passant devant une agence de pompe funèbre que l’idée m’est venue. Cette agence semblait très accueillante et agréable à contempler. J’ai trouvé que c’était indéniablement un plus et j’ai eu envie de voir de l’autre côté du rideau comme on dit.

• Par quelle voie y êtes-vous parvenue ?
Comme ma vocation est un peu le fruit du hasard, je n’ai pas suivi le chemin traditionnel : j’ai commencé par faire une Licence de Lettres avant d’oser me lancer dans cette branche. Comme j’étais très motivée, j’ai vite trouvé un employeur qui m’a fait passer le niveau 3 de formation. Tout a été très vite en fait.
• Quelles satisfactions en retirez-vous ?
Tous les soirs ou presque j’ai le sentiment d’avoir soulagé une famille en deuil, ce qui est déjà une grande satisfaction. J’aime me rendre utile et créer de nouvelles choses. Ici je peux laisser cours à mes envies « artistiques » en décorant l’agence comme bon me semble, et je rends en permanence service à des familles dans la douleur.

• Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un voulant devenir agent d’accueil des familles ?
S’il en a la possibilité, je lui conseillerai d’effectuer un stage en entreprise pour qu’il se rende compte de ce qu’est ce métier ; car s’il apporte énormément de chaleur humaine, il peut aussi être très dur. Je lui dirais d’être bien en accord avec lui-même par rapport à sa propre mort et surtout de savoir bien fermer sa porte en partant du travail : que la vie professionnelle n’interfère pas avec la vie privée.